Accès à mon compte

bannierebdp27

Les éditions Harlin Quist

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

Harlin Quist

"S'il n'avait pas existé, on ne ferait pas les albums de la même façon" disent encore aujourd'hui les éditeurs de jeunesse. C'est en 1963 à New York puis en 1968 à Paris, aux côtés de François Ruy-Vidal, un autre pionnier de la littérature jeunesse, qui fut son associé jusqu'en 1972, que ce grand iconoclaste se lance dans l'édition. Sa recette : un brin de provocation, époque oblige, et surtout une véritable politique d'auteurs.
Florence Noiville, extrait du Monde du 17 mai 2000

En 1967, l'éditeur américain Harlin Quist s'associe avec François Ruy-Vidal pour lancer une nouvelle collection d'albums pour enfants. Ces albums ont surpris et fait scandale par leur style influencé par le surréalisme, leurs graphismes avant-gardistes inspirés par la publicité mais surtout par leurs thèmes, jusque là jamais abordés dans les livres pour enfants : la mort, le temps, la sexualité.

"Ce n'est pas en sécurisant les enfants mais au contraire en les exposant progressivement à la vie qu'on en fait des adultes équilibrés".
François Ruy-Vidal

Des auteurs inhabituels, tels Ionesco ou Duras, signent les textes illustrés par des dessinateurs proches des surréalistes et des courants d'art contemporain tels que Claveloux, Couratin, Delessert ou Galeron.

Les livres édités par Harlin Quist sont conservés à la Médiathèque Départementale de l'Eure dans le cadre du plan de conservation partagée des fonds jeunesse en Normandie, sous la cote PCJ HAR.