Accès à mon compte

bannierebdp27

Accueil > Rendez-vous > Retour sur > 3ème Fête des Bibliothèques : le bilan

3ème Fête des Bibliothèques : le bilan

AddThis Social Bookmark Button
Envoyer Imprimer

bandeaufdb2
Ca y est, la 3ème Fête des Bibliothèques est passée! Un sondage auprès des bibliothèques relais avait permis d'en choisir le thème : "la bibliothèque lieu de vie". Qu'est-ce que la bibliothèque lieu de vie ? Avec la révolution numérique et les difficultés touchant au lien social, la bibliothèque est de plus en plus mise en difficulté dans ses missions  traditionnelles. Elle est presque "sommée" de devenir "lieu de vie" par les élus. Cette Fête des Bibliothèques avait pour objectif de faire bouger les lignes de réaliser que faire d'une bibliothèque un lieu de vie, c'est aussi, en tant que bibliothécaire, bénévole ou salarié, transformer notre approche des bibliothèques et inventer une nouvelle forme d'action.

 

Retour sur cette journée et ses temps forts, pleine de bonne humeur et riche des expériences de chacun, le tout admirablement illustré par Goupil!

 

La journée s'est ouverte sur une conférence donnée par Mathilde Servet, auteure d'un mémoire sur la bibliothèque 3e lieu.

 

 CG27 - 3FDB Illustration 01  CG27 - 3FDB Illustration 02

 

La bibliothèque 3e lieu... Il s'agit d'une réflexion forte de la profession depuis cinq ans, issue d’un concept sociologique américain, introduit en France en 2009 par Mathilde Servet.

Ce concept offre des réponses aux enjeux du rôle social des bibliothèques aujourd’hui.

Il décrit la bibliothèque comme lieu ressource et central dans une communauté grâce notamment aux partenariats et à l'ouverture aux usagers, à leurs besoins et à leurs projets.

 

  CG27 - 3FDB Illustration 03 CG27 - 3FDB Illustration 04

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après un moment convivial autour d'un buffet, tous les participants ont pu (re)découvrir les différents espaces, pour certains s'initier à la fabrication d'objets en carton avec Valérie Pagesy, faire une balade numérique sur un vélo connecté, quelques pas de danse ou une course déjantée sur les stands jeux vidéo, écouter de la musique grâce à la borne de la Sonothèque, exprimer leur sens artistique sur la fresque conçue par Goupil, ou tout simplement profiter du mobilier prêté pour l'occasion par nos partenaires, BRM et EKZ.

 

DSC08816DSC08823

 

 

DSC08818 IMG 1652

 

 

Trois tables rondes furent ensuite proposées aux participants. 

  

Table ronde n°1 : "Concevoir une bibliothèque lieu de vie"

CG27 - 3FDB Atelier 1

Objectif : présenter la manière dont le projet architectural doit prendre en compte les nouveaux usages pour permettre des constructions innovantes et adaptées aux pratiques actuelles. 

Les nouvelles générations de bibliothèques ne peuvent plus revêtir les représentations traditionnelles qui leur étaient attachées : temple du livre, lieu de silence, espace réservé à l'étude ou dédié à la fréquentation des élèves dans le cadre de leur scolarité… Face à l'évolution des pratiques culturelles et à l'essor des technologies de l'information, il est indispensable de penser la médiathèque autrement dès sa conception. Décideurs, bibliothécaires et architectes doivent se projeter dans le futur : repérer quels sont les besoins de la population mais aussi ce qu'ils pourraient être demain.

Laurence Anceaume, responsable de la médiathèque de Pont-Audemer, a présenté le projet architectural de la nouvelle médiathèque (ouverture prévue à l'automne 2015), conçue par le cabinet Geoffroy et Zonca, soucieux de toucher tous les publics y compris les plus éloignés socio-culturellement. Le projet est une médiathèque de plus 1000 m² répartis sur 2 niveaux avec terrasse ; une médiathèque "3ème lieu", fruit d'une réflexion nourrie de nombreux échanges entre l'architecte et les bibliothécaires.

Parmi les aspects soulignés : un salon numérique, de multiples ambiances propices à des usages individuels ou collectifs quel que soit l'âge des publics, des meubles conçus spécialement pour la médiathèque, des initiatives innovantes telles qu'une politique tarifaire de libre contribution pour les Pont-Audemériens et la participation de bibliothécaires volontaires, des espaces modulables permettant notamment de transformer des espaces de travail interne en salles ouvertes au public.

Stéphanie Sanson, responsable de la bibliothèque de La Mailleraye sur Seine (création fin 2014), et Isabelle Renouf, 1ère Adjointe au Maire de la Mailleraye-sur-Seine, sont venues présenter la médiathèque. Le défi était de partir d'un lieu comportant une forte dimension patrimoniale (un ancien presbytère du XVIIe siècle) pour en faire un lieu ouvert sur des pratiques actuelles et surtout sur celles de demain. La conception du lieu a été pensée pour que l'on s'y sente comme chez soi : espace cosy, petit salon où un café peut-être servi, jeux à disposition dans la bibliothèque, un verger planté et entretenu avec l'aide des usagers et notamment des plus jeunes. Chacun semble trouver sa place dans la nouvelle médiathèque. Les différentes générations s'approprient le lieu et s'y côtoient aisément. Le lieu a rapidement atteint le seuil des 20% de la population inscrit. Pour parvenir à ce résultat, l'équipe en charge du projet s'est montrée ambitieuse et a pu profiter des critères incitatifs de la médiathèque départementale de Seine-Maritime pour ouvrir un lieu agréable et vivant.

Damien Roffat, designer de services pour le compte de l'agence "La 27e région", a présenté une de ses missions. Il a pris part à une démarche participative associant les habitants de Lezoux (Auvergne) pour imaginer la future médiathèque intercommunale. Pendant 3 semaines, installé avec d'autres professionnels associés dans l'office du tourisme de la commune transformé en quartier général, il a rencontré des habitants et a recueilli de nombreuse informations sur les pratiques de lecture de la population pour proposer et expérimenter de nouveaux services. Le principe : considérer que pour répondre aux besoins et innover, il faut partir des besoins identifiés, se montrer créatif pour valoriser l'existant ou pour combler des manques. Cette réflexion a aboutit à la réalisation d'un plan des usages de la future médiathèque qui offre des pistes pour une traduction architecturale mais surtout pour la mise en place de services innovants. Certains de ces services, comme les malles de livres itinérantes ou les cabines de téléchargement, ont pu être expérimentés. Ils ne seront peut-être pas repris dans les services proposés par la future médiathèque mais la démarche et les prototypes pourront inspirer d'autres collectivités. Le guide Les nouveaux usages de la médiathèque, penser les médiathèques de demain est téléchargeable sur le site de la 27e Région.

 

  

 Table ronde n°2 : "Faire cohabiter de nouveaux usages"

CG27 - 3FDB Atelier 2

Objectif : présenter le quotidien d'une bibliothèque qui a choisi de faire coïncider de nouveaux usages. Quelles sont les techniques pour permettre une cohabitation harmonieuse. Quel projet politique est porté derrière cette approche ?


Géraud Vérité, bibliothécaire de Vaclav Havel (Paris-18e) a présenté cette bibliothèque, située à l'extrémité de la Halle Pajol, écoquartier parisien composé de logements, d’une résidence étudiante, d'une auberge de jeunesse et d’une salle de spectacle. Elle a été conçue et aménagée pour répondre aux besoins et aux envies de tous les usagers. La bibliothèque de Vaclav Havel dispose d'une offre forte autour du jeu vidéo selon plusieurs objectifs : favoriser le jeu vidéo comme pratique culturelle (le jeu vidéo a un véritable rôle éducatif que la bibliothèque entend encourager, grâce notamment à l’organisation de conférences et de rencontres autour des jeux), accompagner son rôle fédérateur (rassembler l’ensemble des habitants autour de cette activité culturelle intergénérationnelle), et faciliter sa démocratisation (gratuit et ouvert à tous). La bibliothèque Václav Havel répond aux besoins de l’ensemble des habitants du quartier en proposant des services innovants et variés (assistance aux démarches administratives, ateliers informatiques, autoformation...).

Christian Reichmuth et Sarah Loisel, bibliothécaires à la médiathèque de La Barre-en-Ouche ont présenté celle-ci comme une une médiathèque polymorphe. Créée en 2012, elle rassemble 1 salariée et 2 bénévoles pour 106 m² et 740 inscrits. Pour les usagers, cette bibliothèque est comme une deuxième maison, un véritable lieu de convivialité : des boissons sont offertes aux usagers, certains enfant viennent même en pyjama juste après leur petit-déjeuner! Installée sur la place du village, c'est un lieu de proximité, où les bibliothécaires aident les usagers dans diverses démarches administratives, font de l'aide aux devoirs, en plus de nombreuses animations.

Hervé Vollais, responsable de la médiathèque Louise Michel de Brionne a également pris la parole pour évoquer les nombreux usages de la médiathèque. Celle-ci, construite en 2009, rassemble dans ses 710 m² 3 salariés et 2 bénévoles pour près de 1100 inscrits. Véritable lieu "multi-fonction", la médiathèque de Brionne propose à ses usagers une salle d'exposition dont la programmation, en plus d'accueillir des artistes locaux,  est participative, le public choisissant parfois les thèmes des expositions, accueille toute les semaines la mission locale pour l'emploi, organise des groupes de conversation en anglais, des cours d'informatique, de retouche photos et de très nombreuses animations (spectacles, projections de films, conférences...) avec le concours de ses nombreux partenaires (associations locales et institutions), devenant ainsi un véritable pôle de ressources pour tous les usagers.

 

 

Table ronde n°3 : "Faire participer les usagers"

CG27 - 3FDB Atelier 3

Objectifs : Montrer comment faire des usagers, mais aussi des bénévoles le point focal de l'action des bibliothèques. La bibliothèque, comme un espace dont les usagers prennent le pouvoir.

 

La bibliothèque "3e lieu" met notamment en avant l'outil bibliothèque comme un espace d'expression pour la population. Les usagers deviennent ainsi les acteurs mêmes de la conception et  la mise en œuvre de nouveaux services en bibliothèque.

 

Gildas Carillo, responsable de la médiathèque Phileas Fogg de St Aubin de Pavail et Sophie Emonet, discothécaire de la médiathèque de Vernon, ont présenté deux expériences donnant à réfléchir sur les modalités de participation des usagers à la vie de la bibliothèque.

Gildas Carillo a évoqué l'organisation qui a valu à la médiathèque Philéas Fogg le prix coup de cœur 2013 du jury du Grand prix Livres Hebdo des Bibliothèques francophones. Insistant sur l'importance de l'accueil et de la rencontre avec les usagers, il a invité les bibliothécaires à ne pas hésiter à proposer aux usagers de participer à la mise en œuvre des animations (comme par exemple demander à un habitant le prêt de sa cariole et de son âne dans le cadre d'une balade contée). A St Aubin du Pavail, 4 domaines d'action sont proposés aux bénévoles  : le bénévole bibliothécaire, le bénévole animateur, le bénévole communication et évènementiel et le bénévole multi-action. Un moyen de laisser à chacun la possibilité de s'investir en fonction de son propre intérêt!

Sophie Emonet a pour sa part retracé l'évolution du club d'écoute de la médiathèque de Vernon et les évolutions envisagées. Elle a souligné l'importance de l'humain dans chaque animation notant qu'ainsi, sans alchimie entre usagers et bibliothécaire un tel projet ne peut fonctionner. Afin de faire évoluer cette offre, des tests vont être effectués jusqu'à obtenir l'offre qui va toucher le public. Les participants à cette table ronde ont pu apporter de nombreux commentaires, ainsi que des conseils et des retours sur leurs propres animations.

 

 

La journée s'est conclue par la restitution des temps forts des tables rondes, le tirage au sort de la bibliothèque remportant un joli meuble de présentation (merci à EKZ et bravo à la médiathèque de Breteuil-sur-Iton!), et la présentation des superbes dessins de Goupil.

 

 Place aux photos de cette belle journée !

 

"Get the Flash Player" "to see this gallery."